Flavien, premier djihadiste jugé en France, condamné à 7 ans de prison

(Photo d'illustration © Maxppp)

Flavien Moreau, le premier djihadiste français rentré de Syrie à passer en jugement, a été condamné jeudi à Paris à sept ans de prison ferme. Un autre homme qui avait reçu de l'argent de lui a été condamné à quatre ans de prison.

Il s'agit de la peine maximum requise contre Flavien Moreau par le procureur lors de son procès le 17 octobre dernier. L'homme de 28 ans a été condamné jeudi à sept ans de prison ferme, pour avoir rejoint en Syrie un groupe de combattant pour faire le djihad.

Jugé dans la même affaire pour avoir entretenu une correspondance avec Flavien Moreau et avoir reçu de lui de l'argent, sans partir pour une terre de djihad, Farid Djebbar, 26 ans, a été condamné à quatre ans de prison, dont 18 mois assortis d'un sursis et d'une mise à l'épreuve. Les juges ont là aussi suivi les réquisitions.

D'origine sud-coréenne, adopté par une famille française, Flavien Moreau commence les délits dès l'adolescence, il est condamné treize fois et finit en prison. Il se convertit ensuite à l'islam, part étudier l'arabe en Egypte, et finit par se radicaliser et répondre à l'appel du djihad en Syrie.

Seulement de la "surveillance" pas de combat, selon lui

Un séjour en Syrie qu'il n'a pas nié devant le tribunal : il a raconté son passage dans un village syrien contrôlé par des katibas islamistes, son achat d'une kalachnikov et de munitions. Par contre il a indiqué qu'il n'avait pris part à aucun combat, avoir fait "seulement de la surveillance, un peu de police, surveillé la katibas, les frères, c'est tout ". Il a expliqué que ce séjour n'avait duré que dix jours, puis qu'il était parti, notamment parce que son envie de fumer était trop forte. 

A son retour il avait été placé sous écoutes par les services antiterroristes, puis interpellé en janvier 2013.

Vous êtes à nouveau en ligne