Fessée : le Conseil de l'Europe condamne la France

France 3

La France est pointée du doigt par l'institution européenne de défense des droits de l'homme pour ne pas avoir interdit la fessée et la gifle.

Régulièrement montrée du doigt, la fessée est de nouveau au centre des débats. La France a été condamnée par le Conseil de l'Europe, pour ne pas avoir interdit les châtiments corporels.

Selon l'institution, le pays viole l’article 17 de la Charte européenne des droits sociaux qui oblige les signataires à "protéger les enfants et les adolescents contre la négligence, la violence ou l’exploitation."

"le dialogue est plus constructif qu'une fessée"

Les parents semblent, eux, plutôt partagés : "Quand ils méritent une fessée, ils méritent une fessée. Une fessée faut savoir la donner, il faut savoir la doser", lance un père de famille. "Je pense que le dialogue est plus constructif qu'une fessée", estime une jeune femme, au micro de France 3.

Aujourd'hui la fessée est interdite dans 27 pays européens. Le Conseil européen exhorte désormais la France à la bannir à son tour. "La fessée, la claque, la gifle, ce sont des violences, au même titre qu'elles pourraient survenir chez un adulte", lance un médecin.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne