Etats-Unis : vague de protestation après l'acquittement du meurtrier de Trayvon Martin

(Jason Redmond Reuters)

George Zimmerman, le garde bénévole qui a tué un adolescent noir l'année dernière en Floride, a été acquitté, samedi. Révoltés par cette décision de justice, de nombreux Américains ont manifesté dans la nuit de samedi à dimanche.

Réagissant à l'acquittement du meurtrier de l'adolescent noir
Trayvon Martin
annoncée samedi soir, des centaines de manifestants se sont précipités dans les rues de plusieurs villes des Etats-Unis. L'année dernière, George Zimmerman avait abattu
le jeune homme de 17 ans.

Rassemblée devant le palais de justice de Sanford samedi, une foule de plusieurs centaines de personnes a accueilli le verdict concernant Zimmerman avec colère et indignation. Depuis, plusieurs marches spontanées se sont déroulées dimanche matin. San Francisco, Chicago, Washington, Atlanta, Philadelphie... La révolte ne se limite pas à la Floride, où le crime a eu lieu.

Révoltes des Américains

Peu après l'annonce de l'acquittement en Floride, le
mouvement a commencé en Californie. Les rues de San Francisco se sont remplis de plusieurs centaines de manifestants pacifiques et encadrés par la police. Quelques heures plus tard, ce sont les habitants en colère d'Oakland, tout
près de San Francisco, qui ont crié leur colère. Ils ont réagi de manière
violente, couvrant les voitures de peinture, brisant des vitres et allant jusqu'à
piller une voiture de police.

"C'est la fin de notre système de justice"(manifestante)

À Chicago, les manifestants se sont rassemblés en plein
centre-ville, hurlant "Pas de justice, pas de paix! Aucun policier
raciste!"
. Le parc Times Square de New-York a également vu des
manifestants se rassembler pour exprimer leur indignation. La police de Los
Angeles, déclarant "par précaution" une "alerte tactique dans
toute la ville"
, déclarait le rassemblement sans violence de quelque 200
manifestants dans un des quartiers noirs de la ville. Moins important mais à
signaler tout de même : des dizaines de personnes, principalement de
jeunes afro-américains ont aussi défilé à Washington.

 

"Tray Martin, la côte ouest est avec toi. Les gens se livrent à une marche pour Tray à San Francisco"  (Un manifestant)

Des engagements publics

Soutenant le mouvement de manifestation, la chanteuse Beyoncé a reclamé une minute de silence à la foule, lors de son concert à Nashville de samedi soir.

Jesse Jackson, leader des droits civiques, a appelé à
"éviter la violence" précisant sur les réseaux sociaux que "cela
conduirait à d'autres tragédies". 

J'espère que personne n'aggravera notre douleur en tentant de rendre justice dans la rue. Cela ne ferait que détériorer l'image de l'innoncent Trayvon Martin. (Jesse Jackson)

Les parents de Trayvon Martin, absents lors du verdict, appellent depuis la mort de leur fils à des manifestations non-violentes, se référant à Martin Luther King et à la Bible.

*"Merci à tous ceux qui sont et seront avec nous. Ensemble, nous pouvons faire en sorte que cela ne se r eproduise jamais"  * Tracy Martin (Mère de Trayvon) 

Organisation de la lutte

Qualifiant l'acquittement de Zimmerman de "gifle pour
le peuple américain", l'activiste Al Sharpton a annoncé que la riposte
avait "l'intention de demander au ministère de la Justice la même procédure que
dans le cas de Rodney King
". Cette jeune afro-américaine avait été battue par
la police suite à une course poursuite en voiture en 1991. L'acquittement des policiers
impliqués avait provoqué des pillages et de violentes émeutes à Los Angeles.

Acte raciste ou légitime défense ?

La décision concernant le meurtrier de Trayvon Martin, prise par un jury populaire composé de six femmes, relance le débat autour des intentions du meurtrier. Pour le parquet, George Zimmerman, vigile bénévole de son
quartier, se serait cru investi d'une mission officielle en poursuivant et
abattant l'adolescent sans la moindre justification.