Entente illégale sur les prix : trois lessiviers condamnés en France à 361 millions d'euros d'amende

(Mychele Danyau AFP)

L'entente secrète sur les prix de vente et les promotions concerne toutes les grandes marques de lessive distribuées en France par quatre fabricants : Procter & Gamble, Henkel, Colgate-Palmolive et Unilever. Ce dernier, qui a dénoncé le cartel, a été dispensé d'amende.

Le petit manège a duré de 1997 à 2004, avec une interruption de quelques mois entre octobre 1998 et novembre 1999, relève l'Autorité de la concurrence française.
L'entente portait sur les prix et les promotions, au détriment des distributeurs et des consommateurs.
Ce cartel concernait la plupart des marques, comme Ariel, Skip, Le Chat, Dash, Omo, Super Croix, Gama, Persil, X-Tra... Bref, toutes les marques ou presque que l'on trouve dans les gondoles des grandes surfaces. Des lessives, liquides, en tablettes ou en poudre.

L'amende prononcée par l'Autorité de la concurrence française est lourde : 361 millions d'euros. Dans le détail : 92,3 millions d'euros pour Henkel, 233,6 millions pour Procter & Gamble et 35,4 millions pour Colgate-Palmolive.

Unilever, qui faisait également partie de ce cartel mais qui l'a dénoncé, a du coup été dispensé de peine. Le groupe encourait, sinon, la plus lourde amende : près de 250 millions d'euros.