Enquête pour blanchiment de fraude fiscale contre les Balkany

(Maxppp)

Cette enquête préliminaire fait suite à une audition le 23 octobre par les juges financiers de Didier Schuller, l'ancien élu RPR et ex-allié politique de Patrick Balkany dans les Hauts-de-Seine. Il leur avait remis des documents accusateurs. Joint par France Info, Didier Schuller dit "avoir été utilisé à l'époque".

Le tout nouvel Office central de lutte contre la corruption et les infractions financières et fiscales, créé le 25 octobre, a été chargé des investigations. Selon Le Monde qui a révélé cette information, cette  enquête vise l'important patrimoine d'Isabelle et Patrick Ballkany. Ils sont  suspectés d'avoir dissimulé, depuis de longues années, une partie de leurs avoirs aux services fiscaux.

Ce sont les récentes accusations de Didier Schuller qui ont ouvert la voie à cette enquête préliminaire. L'ancien conseiller général des Hauts-de-Seine, ancien ami aussi de Patrick Balkany avait fait part dans "French Corruption", un ouvrage récent signé des journalistes du Monde Gérard Davet et Fabrice Lhomme,  de ses doutes sur le train de vie du couple Balkany.

"C'est une longue et vieille histoire. On m'a utilisé à l'époque ", a déclaré Didier au micro de France Info. "Je ne souhaite d'une chose. C'est que monsieur Balkany s'occupe de Levallois et qu'il laisse les Clichois et les Clichoises [Didier Schuller est candidat à Clichy pour les élections municipales de 2014] tranquilles dans leur choix pour les municipales. Malheureusement, ce n'est pas le cas ", a-t-il poursuivi.

Des documents attestant de l'existence d'un compte des Balkany en Suisse

Schuller avait réitéré ses accusations au cours d'une audition fin octobre par les juges Van Ruymbeke et Le Loire, en insistant sur les richesses accumulées par le couple, notamment des résidences luxueuses à Marrakech ou à Saint-Martin. Il avait parlé d'enrichissement personnel du maire de Levallois, à l'époque de l'affaire des HLM des Hauts-de-Seine, que l'on pensait circonscrite à du financement de parti politique. Didier Schuller avait enfin remis aux juges des documents attestant de l'existence d'un compte des Balkany en Suisse.

Avec tous ces éléments, la justice va tenter de savoir si l'élu du 92 et son épouse ont essayé d'échapper au fisc.

Patrick Balkany a fait savoir dans la matinée qu'il ne souhaitait pas réagir à ces nouveaux développements. Son attachée de presse précise qu'il ne parle "que des élections municipales."

 

 

Vous êtes à nouveau en ligne