Enlèvement de Bérényss : 5 ans de prison ferme pour son ravisseur

(La disparition de la fillette avait donné lieu à une "alerte enlèvement" nationale © MaxPPP)

Le ravisseur de Bérényss a été condamné à cinq ans de prison ferme, la peine maximale requise par le procureur de la République du tribunal de Briey, près de Metz.

Le trubunal correctionnel de Briey a condamné ce mardi le ravisseur de Bérényss à cinq ans de prison ferme, conformément aux réquisitions du procureur de la République. Soit le maximum prévu par le code pénal. Eric Fauchard est également condamné à 10 ans de privation des droits civiques.

 

►►► Revivez  l’audience en direct sur Francebleu.fr :  Le procès du ravisseur présumé de Bérényss en Lorraine

 

 L'homme de 48 ans est jugé par le tribunal correctionnel est accusé d'avoir enlevé la fillette de 7 ans en avril dernier. Elle avait été libérée 8h plus tard. Le rapt avait donné lieu à une "alerte enlèvement" nationale, pour finalement se solder par la libération de la fillette, retrouvée saine et sauve après huit heures de séquestration. 

Pas poursuivi pour agression sexuelle 

Cet agriculteur meusien, père de trois enfants, avait été interpellé et écroué cinq jours après les faits. Il est jugé ce mardi après-midi en correctionnelle pour "enlèvement et séquestration". Aucun élément ne venant accréditer cette thèse lors de l’instruction, il n’est pas poursuivi pour agression sexuelle. L’audience est donc publique.

Jugé le 18 mars à Verdun pour une autre affaire 

Le ravisseur avait été confondu par son ADN, prélevé sur les vêtements de la fillette. Son profil génétique figurait depuis quelques semaines dans le fichier de la police. Il avait en effet été contraint à un prélèvement après une plainte pour agression sexuelle déposée par trois de ses proches, dont deux de ses nièces. Il sera jugé le 18 mars à Verdun pour cette deuxième affaire.