DSK : première audience civile à New York le 15 mars

Nafissatou Diallo accuse l\'ancien patron du Fonds monétaire international d\'agression sexuelle dans sa suite du Sofitel le 14 mai.
Nafissatou Diallo accuse l'ancien patron du Fonds monétaire international d'agression sexuelle dans sa suite du Sofitel le 14 mai. (FRANCOIS GUILLOT / STAN HONDA / AFP)

Nafissatou Diallo accuse l'ancien patron du Fonds monétaire international d'agression sexuelle dans sa suite du Sofitel. La date et le lieu du procès civil sont désormais fixés. 

A peine a-t-il terminé sa garde à vue dans l'affaire du Carlton de Lille, que l'affaire du Sofitel ressurgit pour DSK. Une première audience dans la procédure civile intentée contre Dominique Strauss-Kahn à New York par la femme de chambre Nafissatou Diallo aura lieu le 15 mars à New York, a-t-on appris mercredi 22 février auprès du tribunal. Cette audience aura lieu à 14 heures (20 heures, heure de Paris) au tribunal du Bronx, a indiqué le tribunal, précisant sans autres détails qu'il s'agirait de "plaidoiries orales sur les motions" déposées dans cette affaire.

DSK peut-il bénéficier de l’immunité diplomatique ?

Nafissatou Diallo, qui accuse l'ancien patron du Fonds monétaire international d'agression sexuelle dans sa suite du Sofitel le 14 mai dernier, a porté plainte au civil contre lui le 8 août, en parallèle à la procédure pénale, abandonnée le 23 août. Le 26 septembre, l'avocat de DSK a demandé le classement de la plainte au civil, au motif que DSK bénéficiait à l'époque d'une immunité judiciaire en tant que patron du FMI.

Le juge Douglas McKeon, en charge du dossier au tribunal du Bronx, quartier new-yorkais où vivait la femme de chambre, aura au final à se prononcer. Les procédures civiles sont en général très longues et peuvent prendre plusieurs années si aucun accord négocié n'intervient entre les parties.

Y a-t-il un lien avec la procédure pénale ?

La plainte au civil déposée par la femme de chambre du Sofitel est indépendante de la procédure pénale, qui a été abandonnée le 23 août, en raison notamment de doutes sur la crédibilité de la femme de chambre, qui avait menti à plusieurs reprises aux enquêteurs. 

Dans leur plainte au civil, les avocats de Nafissatou Diallo demandent des dommages et intérêts d'un montant non précisé, pour l'agression "sadique et violente" de la femme de chambre dans la suite du Sofitel de New York occupée par Dominique Strauss-Kahn le 14 mai.

Vous êtes à nouveau en ligne