Dominique de Villepin à nouveau entendu dans l'affaire Karachi

Franceinfo
Franceinfo (Franceinfo)

L'ex-Premier ministre Dominique de Villepin sera de nouveau entendu par les juges qui enquêtent sur le volet corruption de l'affaire Karachi. Il déposera en tant que témoin. Selon son avocat, il sera encore question des soupçons visant le camp Balladur. Mais de nouveaux éléments sont sortis depuis sa première audition, qui mettent en cause le clan Chirac.

De quoi vont parler les juges enquêtant sur le volet financier de l'affaire Karachi avec Dominique de Villepin ? De la même chose que la dernière fois, assure Me Olivier Metzner, l'avocat de l'ancien Premier ministre. Il avait déjà vu les juges fin 2010. Il avait alors assuré que le versement des commissions des marchés d'armement au Pakistan et en Arabie Saoudite avaient été stoppé par Jacques Chirac, en raison de soupçons portant sur Edouard Balladur. Et ce serait à nouveau sur ces soupçons que les juges auraient l'intention de l'interroger en janvier prochain.

Sauf que depuis sa dernière audition, l'échevau de cette complexe affaire de détournement de commissions légales s'est encore complexifié. Et le soupçon touche à présent également le camp Chirac. De nouveaux éléments apparus dans le dossier ont conduit le Parquet à élargir la saisine des juges. Ils laissent en effet penser que la version donnée par Dominique de Villepin est fausse et que l'argent pourrait avoir en fait été dérivé vers de supposés "réseaux Chirac" après l'accession du maire de Paris à l'Elysée.

Quelque soit le sujet de l'entretien, cette nouvelle convocation tombe mal pour Dominique de Villepin qui espérait une autre séquence médiatique en janvier, avec l'annonce prévue d'une éventuelle candidature à l'élection présidentielle.