Des intégristes qui avaient perturbé une pièce au Théâtre de la Ville condamnés

(Maxppp)

La pièce de Romeo Castellucci, "Sur le concept du visage du fils de Dieu", leur inspirait "dégoût" et "indignation". Ils l'avaient bruyamment fait savoir, en octobre 2011. Le tribunal correctionnel a prononcé vendredi deux relaxes et 32 amendes, entre 600 et 2.000 euros, à leur encontre. Les condamnés font appel.

"Si les condamnations sont modérées, c'est quand même cher payé pour de la m...", s'est exclamé, très poétique, l'un des avocats des intégristes, Me François Souchon, pour qui ses clients ont défendu "la simple expression d'une idée ".

Le tribunal correctionnel de Paris a été d'un autre avis. Poursuivies pour avoir perturbé les représentations de Sur le concept du visage du fils de Dieu , de Romeo Castellucci, en octobre 2011 au Théâtre de la Ville, à Paris, 32 des 34 personnes ont été condamnées à des amendes allant de 600 à 2.000 euros, avec du sursis pour certaines. Les deux dernières sont relaxées.

Lors du procès, les manifestants avaient tenu à faire part de leur "dégoût " devant un spectacle qu'ils jugeaient "un peu déviant " ; l'un d'eux expliquant même avaoir voulu "défendre l'honneur de sa foi catholique ".

L'affaire n'en restera pas là : les condamnés ont décidé de faire appel.

Vous êtes à nouveau en ligne