Crèmes solaires pour enfants : UFC-Que Choisir porte plainte contre cinq fabricants

(Un tiers des crèmes solaires n'offre pas la protection annoncée sur l'emballage selon l'UFC-Que Choisir © PETILLOT/SIPA)

L'UFC-Que Choisir publie ce mardi une étude sur les crèmes pour enfants que l'association juge "particulièrement inquiétante". Après avoir testé 17 produits d'indices 50 et 50+, l'UFC estime qu'un tiers des crèmes n'offre pas la protection annoncée sur l'emballage. Et elle porte plainte contre Clarins, Bioderma, Biosolis, Alga Maris et Lovea.

"Alors que leurs emballages débordent de mentions rassurantes, les résultats révèlent de graves carences en termes de protection aux UV" indique l'UFC-Que Choisir sur son site Internet. "Si la totalité des 17 produits testés protège correctement des UVB, en revanche cinq d’entre eux n’offrent pas -et de loin- la protection minimale contre les UVA requise par les experts français et les autorités européennes. Les consommateurs ne peuvent pas non plus se fier aux produits de grande marque, en effet le ‘lait solaire spécial enfant’ de CLARINS est le plus mal noté de notre test et écope, au côté du spray solaire ‘Photoderm kid’ de BIODERMA, de la recommandation peu enviable ‘NE PAS ACHETER’" indique l'association qui va porter plainte auprès du tribunal de Paris contre Clarins, Bioderma, Biosolis, Alga Maris et Lovea pour "pratique commerciale trompeuse et tromperie."

Retrait sans délai exigé

En attendant, l'UFC-Que Choisir demande aux fabricants mis en cause de retirer sans délai leurs produits des rayons et de procéder à un rappel.sous peine de saisir la DGCCRF. 

 

Vous êtes à nouveau en ligne