Crash Yemenia : 30 millions d’euros pour les proches des victimes

(Salle d'audience de l'affaire Yemenia à Aix-en-Provence © Maxppp)

Le tribunal d’Aix-en-Provence a condamné ce jeudi la compagnie Aérienne Yemenia a versé plus de 30 millions d’euros aux familles des victimes du crash de 2009. L’indemnisation sera immédiate. Les juges ont également estimé que la compagnie n'avait pas eu un comportement adéquat.

Enfin indemnisés. Ce jeudi, le tribunal de grande instance d’Aix-en-Provence a condamné la Yemenia Airways a versé plus de 30 millions d’euros aux ayants droits d’une partie des passagers de l'avion qui s’est écrasé en 2009. Une réparation pour les préjudices moraux, financiers et patrimoniaux subis. L’avion s’était abîmé en mer le 30 juin à deux kilomètres des côtes comoriennes. Seule une personne sur les 152 passagers avait survécu, Bahia Bakari.

La 3e chambre civile d’Aix a estimé, selon un document obtenu par l’AFP, a souligné "la dimension collective " de l’accident, ses conséquences sur la souffrance vécue par les passagers et, par conséquent, par leurs proches. Les familles seront indemnisées à hauteur de 50.000 euros par passager, en fonction du lien de parenté. L’argent sera versé immédiatement, même en cas d’appel, car les juges ont ordonné l’exécution provisoire du jugement. 

A LIRE AUSSI ►►► Que devient Bahia Bakari, seule rescapée du crash de la Yemenia Airways aux Comores ?  

Angoisse

La Yemenia avait été mise en examen en janvier 2014, cinq ans après l’accident. Elle contestait le préjudice d’angoisse. Le tribunal a tranché ce jeudi : les autopsies et le témoignage de la survivante Bahia Bakari montrent que les victimes ne sont pas mortes sur le coup. Elles "ont d'abord été confrontées à la dépressurisation brutale et à la chute de l'avion avec la certitude de vivre leurs derniers instants, d'où l'effroi intense qui en est résulté ", ont noté les juges.

 

La compagnie devra verser, en plus des indemnités de préjudices, 15.000 euros à chaque famille au titre de commémoration. Les proches pourront ainsi honorer tous les ans la mémoire des défunts. La Yemenia s’opposait à cette indemnité jusqu’à présent. Les ayants droits recevront également 1.000 euros pour "réticence abusive " de la part de la Yemenia. Pour le tribunal, la compagnie a "manifesté depuis le jour du drame une attitude de nature à exacerber la douleur des familles des victimes et une hostilité à l'égard des demandes judiciaires destinées à établir la réalité des circonstances du crash ".

A LIRE AUSSI ►►► Crash de la Yemenia : l'équipage est responsable (enquête)

 

Vous êtes à nouveau en ligne