Côte d'Ivoire : Charles Blé Goudé remis à la CPI

(Thierry Gouegnon Reuters)

Les autorités ivoiriennes ont remis ce samedi l'ancien chef de file du Mouvement ivoirien des jeunes patriotes à la Cour pénale internationale (CPI) de La Haye, aux Pays-Bas. Charles Blé Goudé est un proche de l'ancien président ivoirien Laurent Gbagbo, lui aussi poursuivi par la CPI, pour les violences meurtrières survenues dans le pays entre novembre 2010 et avril 2011.

Charles Blé Goudé est la troisième personnalité ivoirienne poursuivie par la Cour pénale internationale (CPI), après l'ancien président Laurent Gbagbo et sa femme Simone, dans le cadre des violences post-électorales en Côte d'Ivoire entre novembre 2010 et avril 2011. Il doit rejoindre une cellule du quartier pénitentiaire de la CPI à La Haye, en attendant que soient précisées les charges pesant contre lui, vraisemblablement crimes contre l'humanité, puis la date de son procès.

Agé de 42 ans, Charles Blé Goudé était un proche de l'ancien président, à la tête de son Mouvement des jeunes patriotes, qui se sont distingués pendant la crise ivoirienne par de nombreuses exactions. Il avait été arrêté au Ghana en janvier 2013, après avoir fui la Côte d'Ivoire. Très estimé de ses partisans, il était surnommé le "général de la rue", pour sa capacité de mobiliser ses troupes.

Malgré tout, la décision de transférer Blé Goudé à La Haye n'est pas unanimement saluée en Côte d'Ivoire, où la réconciliation est toujours un long et difficile processus. Pendant ce temps, et depuis fin 2011, Laurent Gbagbo attend lui la date de son procès, dans une cellule de la CPI.