Christophe Alévêque condamné en appel pour avoir insulté Zidane

Franceinfo
Franceinfo (Franceinfo)

Christophe Alévêque a été condamné à verser 5.000 euros de dommages et intérêts à Zinédine Zidane. Relaxé en première instance, l'humoriste était jugé en appel pour injure contre le footballeur.

Zinédine Zidane avait porté
plainte après la parution d'un article dans le périodique Sport-mag en janvier

  1. Dans cet entretien, Christophe Alévêque s'en prenait au footballeur le
    qualifiant entre autre de "panneau publicitaire à trois neurones". Brocardant
    Zinédine Zidane, Christophe Alévêque avait rajouté d'autres qualificatifs plus
    fleuris.

Lors du procès en première instance, Christophe Alévêque
avait été relaxé.
La cour d'appel de Paris l'a cette fois ci condamné à 5.000
euros de dommages et intérêts et 5.000 euros pour frais de justice. L'avocat du
joueur, maître Carlo Alberto Brusa s'est dit "très ému et très heureux de
cette décision juste et équitable"
. "Je ne pouvais accepter que des propos
pareils ne puissent être considérés comme 'injures ne pouvant entraîner la
responsabilité de leur auteur'. Il y a des limites à l'humour"
, a précisé
l'avocat.

Le droit à l'humour

Le droit à l'humour, c'est ce qu'avait
plaidé Christophe Alévêque lors du premier procès. "L'humour ne va jamais trop loin (...) Je suis un
bouffon, j'ai critiqué aves mes mots quelque chose que j'ai trouvé vulgaire"
,
racontait alors l'artiste.

L'avocat de l'humoriste s'est dit "déçu" par
cet arrêt. "Nous pensions que le droit à l'humour allait
être reconnu", a-t-il déclaré. Selon lui, son client n'a pas
"outrepassé les limites de la liberté d'expression"
et "il n'y
avait pas d'intention de nuire"
.

Vous êtes à nouveau en ligne