Christian Iacono retrouve la liberté

Francetv info

L'ancien maire de Vence (Alpes-Maritimes) a quitté la prison de Grasse, ce matin, grâce à un aménagement de sa peine. Il avait été accusé de viol par son petit-fils, qui s'est ensuite rétracté.

Christian Iacono, 77 ans, accusé de viol pendant onze ans par son petit-fils avant que celui-ci ne retire finalement ses accusations, a quitté la prison de Grasse (Alpes-Maritimes) jeudi 5 avril, en vertu d'un aménagement de sa peine.
 
L'ancien maire de Vence, condamné en 2009, puis en appel en février 2011, à neuf ans de prison pour le viol de Gabriel, aujourd'hui âgé de 20 ans, a franchi la porte de la prison en affichant un grand sourire, peu avant 11 heures. Fin mars, la cour d'appel d'Aix-en-Provence avait décidé la remise en liberté du septuagénaire à compter du 5 avril, en vertu d'un aménagement de sa peine. Mais Christian Iacono n'a aucune assurance d'obtenir une révision de sa condamnation à neuf ans de prison.
 
Jeudi, plusieurs de ses proches étaient venus l'attendre à sa sortie. Son épouse et sa fille, visiblement heureuses, n'ont pas voulu faire de commentaires. La liberté conditionnelle accordée est en effet assortie d'un devoir de réserve pour Christian Iacono et ses proches.
Vous êtes à nouveau en ligne