Chauffeur de bus agressé à Bayonne : la mise au point du procureur

Le chauffeur de bus agressé à Bayonne (Pyrénées-Atlantiques) est toujours en état de mort cérébrale. Mardi 7 juillet, le procureur a donné davantage d’informations sur les auteurs de ces violences.

La ville de Bayonne (Pyrénées-Atlantiques) est encore sous le choc de l’agression d’un chauffeur de bus dimanche 5 juillet. Il est encore en état de mort cérébrale. Mardi 7 juillet lors d’une conférence de presse, le procureur a annoncé que quatre personnes sont en garde à vue. Les quatre étaient déjà connus des services de police. 

Ouverture d’une information judiciaire

Le procureur a qualifié cet acte de "violences extrêmes. Il annonce également l’ouverture d’une information judiciaire en vue d’une mise en examen pour les quatre suspects. Deux pour tentative d’homicide volontaire et deux pour notamment non-assistance à personne en danger. Il requiert également une mise en détention provisoire", rapporte le journaliste Laszlo Gelabert en duplex depuis Bayonne. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne