Chantage présumé à la "sextape" contre Valbuena : Benzema mis en examen

(Karim Benzema avait été placé en garde à vue mercredi matin © MaxPPP)

L'attaquant du Real Madrid et des Bleus, Karim Benzema a été mis en examen jeudi pour "complicité de tentative de chantage" et "participation à une association de malfaiteurs", a annoncé le parquet de Versailles. Le footballeur a été placé sous contrôle judiciaire avec l'interdiction d'entre en contact avec Mathieu Valbuena.

Après une nuit en garde à vue, Karim Benzema avait été conduit ce jeudi matin au palais de justice de Versailles pour y être présenté à un juge. Le parquet avait alors requis sa mise en examen dans l'affaire de la "sextape" d'un autre joueur des Bleus, Mathieu Valbuena.

Une mise en examen confirmée à la mi-journée par le procureur de Versailles dans un communiqué : "A l’issue de sa présentation devant le juge d’instruction, M. Karim Benzema a été mis en examen des chefs de complicité de tentative de chantage et participation à une association de malfaiteurs en vue de la préparation d’un délit puni d’au moins cinq ans d’emprisonnement (en l’espèce le chantage)" , écrit-il, précisant que l'attaquant du Real Madrid est également "placé sous contrôle judiciaire avec l’interdiction d’entrer en contact de quelque façon que ce soit avec la victime et les autres mis en examen". En clair, Benzema n'a plus le droit de parler à Mathieu Valbuena jusqu'à nouvel ordre. 

"Il n'a rien reconnu du tout", assure son avocat

Dans la foulée de cette annonce, l'avocat de Karim Benzema, Me Sylvain Cormier, a nié toute forme d'aveu de la part de son client lors de l'audition : "Karim Benzema n'a rien reconnu du tout, il proclame son innocence et il est de tout cœur avec son ami" Mathieu Valbuena, a déclaré l'avocat. Et Me Sylvain Cormier d'insister : 

"Il a été mis en examen par le juge d’instruction qui l’a informé qu’il était un suspect. Ce n’est en rien une déclaration de culpabilité." 

Trois personnes, les maîtres-chanteurs présumés, ont d'ores et déjà été écroués dans cette affaire de tentative d'extorsion de fonds. Les enquêteurs s'interrogent sur le rôle éventueljoué par Karim Benzema. Est-il intervenu le 5 octobre dernier auprès de Mathieu Valbuena pour lui conseiller de payer la rançon ? L'avocat de Benzema insiste : son client n'a pris "aucune part" dans cette affaire.

Ce nouveau rebondissement intervient alors que le sélectionneur de l'équipe de France, Didier Deschamps, doit annoncer ce jeudi la liste des joueurs retenus pour affronter en amical l'Allemagne et l'Angleterre les 13 et 17 novembre prochains.

Vous êtes à nouveau en ligne