Besançon : soupçons sur un anesthésiste

À Besançon (Doubs), un anesthésiste est soupçonné d'avoir empoisonné sept patients, deux sont morts. La police judiciaire parle de faits gravissimes, d'actes volontaires.

Hier lundi 6 mars au soir, un médecin anesthésiste qui exerçait dans des cliniques de Besançon (Doubs) a été mis en examen. Il est soupçonné d'avoir empoisonné avec préméditation sept patients, entre 2008 et 2017, dont deux mortellement. Empoisonnement que la défense du médecin conteste formellement : "il n'y a pas d'éléments de preuve contre lui, il n'a jamais administré ce type de produits, c'est pas du tout un criminel", explique Maitre Randall Schwerdorffer.

Deux morts

Âgées de 37 à 53 ans, les sept victimes de ce praticien ont été opérées dans deux cliniques de la ville. Elles auraient reçu au cours de leur opération des doses toxiques, voire mortelles, qui auraient provoqué un arrêt cardiaque. Deux de ces malades sont morts. L'un était opéré des reins, l'autre pour une fracture. Une enquête qui trouble ce mardi matin certains patients de cet établissement : "on a affaire à des professionnels, on laisse notre vie entre leurs mains, donc c'est un peu inquiétant". L'enquête se poursuit, l'anesthésiste vient d'être placé sous contrôle judiciaire avec interdiction d'exercer sa profession.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne