Atlantico doit retirer les enregistrements Buisson sur Goudard

(Marlene Awaad Maxppp)

C'est un premier jugement dans l'affaire des enregistrements de conversations de Nicolas Sarkozy, du temps où il était président, avec des proches. Le tribunal de grande instance de Paris demande ce mardi au site Atlantico de retirer les extraits enregistrés par l'ex conseiller à l'Elysée Patrick Buisson concernant le publicitaire Jean-Michel Goudard, un autre ancien conseiller communication de Nicolas Sarkozy, sous astreinte de 5.000 euros par jour de retard.

A la question faut-il retirer des articles de presse qui les
ont diffusés les enregistrements de Patrick Buisson, ex-conseiller de Nicolas
Sarkozy à l'Elysée, concernant Jean-Michel Goudard, un autre ancien conseiller
présidentiel, la justice vient de répondre oui.

Saisie en urgence ce
mardi matin, le
tribunal de grande instance de Paris a donc rendu un premier jugement sur
l'assignation du site Atlantico, du Canard Enchainé et de Patrick Buisson par le publicitaire.
Selon ce jugement
consulté par l'AFP, le tribunal a considéré que "l'enregistrement par M.
Buisson des propos que lui a tenus M. Goudard, à l'insu et sans l'accord de ce
dernier, constitue une atteinte à la vie privée".

Vendredi, le tribunal des référés devra trancher le même
débat, saisi cette fois par le couple
Bruni-Sarkozy
contre Atlantico et Patrick Buisson.

Vous êtes à nouveau en ligne