Affaire Sarkozy-Azibert : la quasi-totalité des écoutes validées par la Cour de cassation

(Nicolas Sarkozy risque un procès pour trafic d'influence après que la Cour de cassation a validé les écoutes © MaxPPP)

La juridiction a validé une partie des écoutes téléphoniques qui ont conduit à la mise en examen de Nicolas Sarkozy pour corruption et trafic d'influence. L'ex-président est soupçonné d'avoir tenté de percer les secrets d'une procédure.

Les écoutes sont validées et légales. Voilà en somme la réponse de la Cour de cassation au pourvoi introduit par Nicolas Sarkozy devant la cour de Cassation. Comme la cour d'appel de Paris en mai 2015, la juridiction estime que les conversations téléphoniques dans lesquelles l'ex-chef de l'Etat a tenté de percer le secret d'une instruction appelant un magistrat sont légales.  La décision ouvre donc la voie à un procès de Nicolas Sarkozy. Le patron du parti les Républicains est mis en examen pour corruption et trafic d'influence. 

Nicolas Sarkozy est soupçonné d'avoir tenté de faciliter la promotion à Monaco de Gilbert Azibert, alors avocat général à la cour de Cassation en échange de renseignements sur l'avancée d'une enquête sur l'affaire Bettencourt. Ses deux téléphones étaient sur écoute, dans le cadre de l'enquête sur le financement de sa campagne par la Libye en 2007, quand cette conversation a été enregistrée par la justice. 

Un procès en 2017 ? 

Selon nos informations, les juges ont désormais terminé leurs investigations. Le procès de Nicolas Sarkzoy pour cette affaire pourrait être techniquement décidé dans le courant de l'année 2016 et l'audience fixée au tribunal correctionnel en 2017. Pas idéal pour un candidat à la primaire de la droite prévu en novembre prochain. Son avocat, Me Thierry Spinosi, précise que "tout n'est pas fini en terme de procédure."  Et il ajoute : "Nicolas Sarkozy va continuer à se battre, à faire valoir ses droits".  "La cour européenne des Droits de l'homme devrait être saisie", annonce Me Spinosi. 

"Il y a des recours possibles" Me Patrice Spinosi, l'avocat de Thierry Sarkozy, après la décision de la Cour de cassation
--'--
--'--

A LIRE AUSSI ►►► Affaire des écoutes : ce que la justice reproche à Nicolas Sarkozy