Affaire Mohamed Merah : son frère renvoyé devant les assises spéciales

(L'interpellation à Auterive d'Abdelkader Merah en 2012 © MaxPPP)

Le parquet de Paris demande un procès aux assises spéciales pour l'un des frères de Mohamed Merah, pour sa complicité directe dans les assassinats perpétrés par son frère cadet à Toulouse et Montauban. Ce sont les juges d'instruction qui décideront de renvoyer ou non le frère du tueur au scooter devant cette cour.

Si le rôle d’Abdelkader Merah dans la radicalisation de Mohammed Merah ne fait aucun doute aux yeux des enquêteurs. Le grand frère du tueur de Toulouse a pourtant toujours nié son implication directe dans les attentats commis par son frère. Mais pour le parquet de Paris, Abdelkader Merah a rencontré "son frère à des moments clés, avant ses premiers attentats". Il lui aurait même fourni "un soutien logistique" en l'aidant notamment à voler le scooter qui a servi aux attaques. Selon le parquet, il avait connaissance du projet. Il demande donc un procès aux assises spéciales, les juges d'instruction décideront de renvoyer ou non le frère du tueur au scooter devant cette cour.

Abdelkader Merah, la clé de voûte de l'enquête

Au lendemain de la mort de Mohamed Merah, Abdelkader Merah devient le point d’entrée de l’enquête, celui qui détient peut-être toutes les réponses. Lors des interrogatoires, il ne dit presque rien, mais il révéle tout de même l’existence d’un troisième homme sans jamais le nommer. Un complice présumé de Mohammed Merah qui aurait été présent au moment du vol de ce fameux scooter. Il s'agirait de Mohamed Mounir Meskine, pour qui le ministère public a requis un non-lieu.

Aujourd'hui, Abdelkader Merah est en prison depuis bientôt quatre ans. Le parquet demande également le renvoi aux assises spéciales d'un complice présumé des frères Merah, Fettah Malki. Il est soupçonné d'avoir fourni un pistolet mitrailleur et un gilet pare-balles à Mohamed Merah.

Vous êtes à nouveau en ligne