Affaire Fillon-Jouyet: l’enregistrement ne sera pas rendu à Fillon

(François Fillon avait demandé une copie de l'enregistrement le mettant en cause dans l'affaire Fillon/Jouyet © Reuters-Charles Platiau)

Le tribunal des référés a rejeté jeudi la demande de François Fillon d'obtenir la copie intégrale des enregistrements de la conversation qu'ont eue deux journalistes du Monde avec Jean-Pierre Jouyet au sujet de son déjeuner au contenu controversé avec le secrétaire général de l'Elysée.

François Fillon n'aura pas l'enregistrement. Le tribunal de grande instance de Paris a rejeté ce jeudi la demande de l'ancien premier ministre. Il avait demandé à récupérer une enregistrement réalisé par deux journalistes du Monde lors d'un déjeuner avec Jean-Pierre Jouyet. Enregistrement qui démontrerait qu'il a demandé d'accélérer les procédures judiciaires contre Nicolas Sarkozy pour empêcher le retour de l'ancien président.

Le tribunal a estimé que cette mesure n'était pas légalement admissible au regard notamment du secret des sources, a précisé Me Christophe Bigot, l'un des avocats des journalistes du Monde . François Fillon ne devrait pas faire appel de cette décision, a dit à Reuters l'avocat de l'ancien Premier ministre, Me Jean-Pierre Versini-Campinchi.

"Nous n'allons par faire appel", explique Jean-Pierre Versini-Campinchi, avocat de François Fillon
--'--
--'--

L'enregistrement produit au procès des journalistes

Mais François Fillon entendra tout de même l'enregistrement. L'avocat des journalistes du Monde  Gérard Davet et Fabrice Lhomme, a annoncé ce jeudi qu'une partie de la conversation entre les journalistes et Jean-Pierre Jouyet sera jouée au procès en diffamation que François Fillon a lancé contre le secrétaire général de l'Elysées et les deux reporters.

 

Seul "quelques extraits " concernant le fameux déjeuner du 24 juin seront produits, indique sur France Info, Me Burguburu, l'une des avocates des journalistes. Cet enregistrement "est un élément de preuve mais ça n'est pas le seul ", précise l'avocate. Elle explique que la décision du tribunal de grande instance de Paris a été prise en fonction du "droit à la liberté d'expression ". Le procès en diffamation devrait alors lieu dans plusieurs mois, "une première audience aura lieu en janvier et on peut imaginer un procès au printemps ".

 

François Fillon n'obtiendra pas la copie de l'enregistrement des deux journalistes du Monde : Me Burguburu, une de leurs avocates interrogée par Gilles Halais
--'--
--'--

A LIRE AUSSI 

►►► Poursuites en diffamation lancées contre Jouyet et deux journalistes

►►► Jean-Pierre Jouyet admet que François Fillon lui a parlé des affaires

►►► Matignon défend Jean-Pierre Jouyet, accusé de "forfaiture" par l'UMP

►►► Affaire Fillon/Jouyet : le 3e homme soutient l'ancien Premier ministre

Vous êtes à nouveau en ligne