16% de rentabilité en investissant dans des tableaux : c'était une escroquerie

(Gilles Halais Radio France)

Plus de 300 personnes en trois ans ont été victimes d'un système de placements pyramidaux basés sur l'achat de tableaux contemporains. Les arnaqueurs ont détourné 12 millions d'euros et sont aujourd'hui mis en examen.

L'offre de la société Marble Art Invest était alléchante. Pour l'achat de tableaux contemporains, le souscripteur devait obtenir un taux de rendement de 16% par an. A l'heure où la bourse fait peur et où les placements sûrs ne rapportent que 1 à 2%, la perspective de gagner 16% par an a séduit 300 personnes en 3 ans.

Système pyramidal

Le problème, c'est que tout cela était faux. Les auteurs de l'escroquerie ont récolté 12 millions d'euros. Le mécanisme de leur arnaque était celui des placements pyramidaux. Ils payaient les investisseurs avec l'argent des nouveaux entrants. Les particuliers étaient démarchés par des conseillers financiers et les organisateurs de l'escroquerie avaient missionné des apporteurs d'affaires, des courtiers et des négociants d'œuvres d'art.

Pour berner le plus grand nombre, les escrocs avaient mis en place un compte séquestre à la Caisse des dépôts et consignations et faisaient enfin miroiter la possibilité de bénéficier de déductions fiscales. Les auteurs de l'arnaque ont perçu 2 millions d'euros à titre personnel. Un huissier de justice avait été engagé. Il a été mis en examen pour "escroquerie en bande organisée" et "blanchiment d'escroquerie en bande organisée" comme les six autres auteurs de l'escroquerie.