Irlande : les combattantes du droit à l'IVG

FRANCE 3

Vendredi 25 mai, les Irlandais vont se prononcer pour légaliser ou non l'avortement. France 3 a recueilli le témoignage exceptionnel d'une Irlandaise qui a dû aller en Angleterre pour avorter.

Aux yeux de certains irlandais, Hannah Myers est une meurtrière. Son histoire est difficile, son récit douloureux. Il y a cinq ans, elle embarque dans un ferry direction l'Angleterre. L'odyssée de la honte diront certains. Pour elle, c'est la meilleure décision, elle est alors enceinte, mais son bébé souffre d'une grave malformation. L'Irlande lui interdit d'avorter.

Avortement en Irlande : 14 ans de prison

"Mon bébé avait un problème au crâne, il n'avait pas de cerveau, les docteurs m'ont dit qu'il allait mourir à l'accouchement ou ne vivre qu'une heure. C'était très dur, mais j'ai pris la décision d'avorter. Avec mes parents, on a organisé l'opération deux semaines plus tard, s'ils n'étaient pas venus avec moi, je ne sais pas si j'aurais survécu. C'était une épreuve trop difficile, mentalement et physiquement", explique Hannah Myers. Si elle avait avorté clandestinement en Irlande, elle aurait pu aller en prison pendant 14 ans. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne