Appel à témoignages. Vous avez eu recours à une IVG en été et avez rencontré des difficultés ? Racontez-nous

Entre juin et septembre, les délais pour bénéficier d\'une IVG sont allongés.
Entre juin et septembre, les délais pour bénéficier d'une IVG sont allongés. (NATHALIE SAINT-AFFRE / MAXPPP)

Entre juin et septembre, en raison des congés des personnels soignants et de l'afflux de population en zones touristiques, les délais pour bénéficier d'une interruption volontaire de grossesse peuvent être rallongés.

Les difficultés d’accès à l'avortement sont accrues en période estivale. En cause, la fermeture de certains services hospitaliers, les départs en congé des personnels médicaux et l'afflux de population dans les zones touristiques. Chaque été, le ministère de la Santé communique d'ailleurs aux agences régionales de santé les consignes à respecter pour s'assurer qu'il existe "un dispositif garantissant, pour toute femme souhaitant y recourir, un accès à l’IVG".

Vous avez souhaité recourir à une interruption volontaire de grossesse entre juin et septembre, et avez eu du mal à obtenir un rendez-vous ? A cette occasion, les délais de votre prise en charge ont été supérieurs à celui de cinq jours recommandé par la Haute autorité de santé ? Vous n'avez pas pu avorter à temps, avant la fin des délais légaux (14 semaines d'aménorrhée) ? Vous avez été réorientée vers l'étranger faute de pouvoir être prise en charge en France ?

Vous pouvez témoigner via l'espace "réagir" de ce direct. N'oubliez pas de laisser vos coordonnées (numéro de téléphone ou mail) pour que l'on puisse vous recontacter si besoin. A votre demande, votre anonymat sera préservé. 

Vous êtes à nouveau en ligne