Islamophobie : des actes antimusulmans plus nombreux ?

FRANCE 3

Après l'attaque à la mosquée de Bayonne (Pyrénées-Atlantiques), lundi 28 octobre, se pose la question de la recrudescence des actes antimusulmans. En compte-t-on plus qu'auparavant ? Les réponses de la journaliste Charlotte Gillard sur le plateau de France 2.

Note-t-on une recrudescence des actes antimusulmans ces derniers mois ? "Pour l'année 2019, aucune statistique officielle n'existe, il est encore trop tôt. Mais l'an passé, le ministère de l'Intérieur avait recensé 100 plaintes pour des menaces et des actes à caractère islamophobe. Un chiffre globalement stable depuis dix ans, mais on observe des pics, notamment les années d'attentats. Exemple : en 2015, après l'Hyper Cacher, l'attaque à 'Charlie Hebdo' et les attentats du Bataclan, le nombre d'actes islamophobes avait bondi. 429 plaintes avaient été déposées cette année-là", indique la journaliste Charlotte Gilard sur le plateau du 19/20.  

Des plaintes qui n'aboutissent pas 

Mais ces chiffres reflètent-ils vraiment la réalité ? "Non, car ce qui ne fait pas l'objet d'un dépôt de plainte disparaît totalement des statistiques officielles. L'observatoire du Conseil français du culte musulman (CFCM) dit avoir reçu l'an dernier 50 courriers d'insultes et de menaces, sans qu'ils ne fassent l'objet d'aucun signalement aux autorités, car les destinataires sont découragés que les plaintes n'aboutissent pas. Selon leur propre décompte, la réalité des chiffres se situerait plutôt autour des 600 actes islamophobes pour l'année 2018", conclut-elle.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne