Internet : cinq choses à savoir sur les habitudes des Français

Avoir un enfant à la maison influe sur l\'accès à internet : 95% des foyers français ayant un enfant à charge ont connectés.
Avoir un enfant à la maison influe sur l'accès à internet : 95% des foyers français ayant un enfant à charge ont connectés. (MECKY / GETTY IMAGES)

Selon une étude du ministère de la Culture, 80% des ménages sont désormais connectés. Mais que font-ils sur le web ?

Les foyers français sont de plus en plus connectés. En 2002, deux ménages sur dix avaient accès à internet. Dix ans plus tard, ils sont huit sur dix. Avec ce taux d'accès supérieur à la moyenne européenne, l'Hexagone se place au 8e rang dans l’Europe des 27, souligne le ministère de la Culture dans une note de synthèse (lien PDF) publiée mercredi 15 mai. Voici ce qu’il faut en retenir. 

1Communiquer, principale activité sur internet

En France comme en Europe, la sociabilité reste le principal motif d'utilisation d'internet. Près de neuf internautes français sur dix envoient et reçoivent des courriers électroniques et 40% utilisent une messagerie instantanée ou participent à des réseaux sociaux.  

2Les enfants incitent les foyers français à s’équiper

Vivre ou non avec des enfants : c’est l’un des critères qui influencent l’équipement numérique, avec l'âge, le niveau de vie et la catégorie sociale. Les chiffres parlent d’eux-mêmes : 95% des ménages avec enfants à charge ont accès à internet, contre 73% des ménages qui n'ont pas d'enfants vivant sous leur toit.

3Le coût freine l'accès à internet 

Pour expliquer le fait qu'ils ne soient pas connectés, un tiers des ménages invoquent un coût trop élevé de l'équipement (33%) et de l'accès à internet (31%). Viennent ensuite le "manque de savoir-faire" (29%) et le sentiment de ne pas en avoir besoin (25%). Pour l'ensemble de l'Europe, le coût de l'équipement et celui de l'accès à internet n'arrivent qu'en 3e et 4e positions. 

Parmi les autres raisons invoquées en France : l'accès à une connexion ailleurs que chez soi (15%) et les craintes en matière de sécurité ou de confidentialité (14%). 

4Une consultation de plus en plus nomade

La connexion mobile a fait un bond en trois ans : en 2009, 14% des internautes résidant en France utilisaient un ordinateur portable relié à un réseau sans fil pour se connecter à internet. En 2012, ils sont 31%. Et ce sont les jeunes âgés de 16 à 24 ans qui sont le plus séduits par l’accès sans fil à internet : ils sont 47% en France, souligne l’étude.  

Les internautes français sont 40% à se connecter à internet via un smartphone ou un téléphone mobile. Un chiffre qui monte à 65% chez les 16-24 ans.

5La France à la traîne sur l'achat de culture en ligne 

Les Français sont plus réticents que le reste des Européens à lire ou à télécharger légalement des jeux, des images, des films ou de la musique (41% contre 47%). Et la France fait partie des dix Etats membres dans lesquels les internautes ont commandé le moins de billets de spectacles en ligne en 2012 (26% contre 38% dans l'UE).

Globalement, depuis 2008, les achats en ligne de biens culturels sont stables, voire en léger recul. La note du ministère précise toutefois que "les jeunes et les plus diplômés pratiquent davantage ces activités culturelles en ligne que le reste de la population".

L'écart entre les Français et l'ensemble des Européens est encore plus important pour la presse en ligne : 38% des internautes français consultent ou téléchargent des journaux en ligne, contre 61% en Europe. L'écoute de programmes radio ou télé est à peu près similaire (42% en France, 44% dans l'UE). 

Vous êtes à nouveau en ligne