Inspection obligatoire pour les A380 pour cause de fissures possibles

(Pascal Rossignol Reuters)

L’ordre est donné par l’agence européenne de sécurité aérienne. Cette dernière demande une inspection dans les quatre jours des airbus A380 qui ont plus de 1.800 vols. Airbus se veut rassurant.

A l’origine de cette décision d’inspection des ailes des A380, la découverte de micro-fissures sur certains appareils. Une première alerte avait été donnée il y a 15 jours avec la découverte de cette anomalie sur certains avions. Une seconde alerte vient d’être signalée. Cette fois, les fissures semblent plus grosses. Elles ont été décelées sur un appareil de la compagnie australienne Qantas.

Dans un premier temps, les vérifications se feront sur les A380 ayant effectué plus de 1.800 décollages et atterrissages. L’inspection doit avoir lieu dans les quatre jours. Ensuite, les inspections concerneront les appareils qui totalisent entre 1.300 et 1.800 cycles de vols. Le check devra avoir lieu dans les six semaines à venir. Chaque vérification immobilisera l’avion durant environ 24 heures. 

L’A380 est commercialisé depuis 2007

Airbus a déjà vendu 253 appareils depuis sa première commercialisation en 2007. Il faut savoir que l'A380 permet de faire voyager 525 personnes et qu’il coûte la modique somme de 390 millions de dollars. A ce jour, 68 avions sont en service dans le monde. C’est la compagnie Singapore Airlines qui a pris livraison du premier avion. Elle a été suivie ensuite par les compagnies Air France, China Southern ou encore la Lufthansa. 

On pourrait penser que la découverte de ces micro-fissures est inquiétante. Pas plus que cela, si l’on en croit Airbus. La société filiale d'EADS avait assuré que ces anomalies étaient sans gravité si elles étaient détectées. Aujourd’hui, elle ne commente pas la décision de l’agence européenne de sécurité aérienne mais signale simplement avoir trouvé une solution pour supprimer ces fissures.