Immigration : l'exécutif veut serrer la vis

FRANCEINFO

Le gouvernement présente mercredi 6 novembre ses nouvelles mesures sur l'immigration : durcissement des demandeurs d'asile, de l'accès à l'aide médicale d'État et mise en œuvre de quotas pour l'immigration économique.

Des quotas pour l'immigration économique, la droite en a parlé, Emmanuel Macron s'apprête à le faire. En fonction des métiers où la France peine à recruter comme carrossier, géomètre ou charpentier, le Parlement fixerait chaque année le nombre de migrants économiques. Ils étaient environ 30 000 en 2018.

L'aide aux pays pauvres augmentée

Autre mesure que l'exécutif devrait annoncée mercredi 6 novembre : la remise en plat des conditions du regroupement familial. La définition des liens privés et familiaux devrait notamment être revue. Sur la santé, il faudra désormais trois mois de carence à un demandeur d'asile pour bénéficier de la sécurité sociale de base, qui devra donner son accord pour des actes médicaux non urgents demandés par un bénéficiaire de l'AME. Pour limiter l'immigration, le gouvernement veut augmenter l'aide publique au développement pour des pays défavorisés. En échange, le pays en question devra s'engager à faciliter le retour de ses ressortissants s'ils sont expulsés de France.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne