France-Italie : Paris rappelle son ambassadeur

La tension monte d’un cran entre la France et l’Italie. Paris a rappelé son ambassadeur. Depuis des mois, Rome multiplie les attaques contre le gouvernement français.

C’est une photo de la discorde : au milieu de "gilets jaunes", Luigi Di Maio, le vice-premier ministre italien pose aux côtés d’une délégation. Il commente sur Twitter : "le vent du changement a traversé les Alpes". La France accuse l’Italie d’ingérence et de provocation. L’ambassadeur de France, Christian Masset, a été rappelé, une première depuis 70 ans dans les relations diplomatiques entre les deux pays. "Des comportements ou propos tenus par certains leaders italiens ne correspondent pas à la qualité de notre relation", a déclaré Nathalie Loiseau ministre auprès du ministre de l’Europe et des Affaires étrangères.

Calmer le jeu ?

Une crise diplomatique qui dure depuis le printemps et l’arrivée du mouvement 5 étoiles, le parti italien anti-système qui multiplie les attaques "J’espère que les Français vont se libérer de leur très mauvais président", disait Salvini. "La France empêche le développement des États africains et contribue au départ des migrants qui meurent en mer ou arrivent sur nos côtes", disait, quant à lui Luigi Di Maio. Les organisations patronales appellent à un dialogue constructif.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne