Il cèdera sa boulangerie à son sauveur pour un euro symbolique

(Une boulangerie en janvier 2016 © maxppp)

Un boulanger de Dole, dans le Jura, s'apprête à vendre pour un euro symbolique son fonds de commerce à un SDF qui l'a sauvé d'une intoxication au monoxyde de carbone.

Le 3 décembre dernier, Michel Flamant, boulanger à Dole dans le Jura, a failli mourir. Depuis quelques jours, l'artisan de 62 ans se sent faible, et ce matin là, il s'évanouit, à terre.

C'est Jérôme Aucan, un sans-abri qui fait la manche devant la boutique et a l'habitude d'entrer boire un café et manger un croissant, qui le découvre inconscient. Il prévient les secours et lui sauve la vie. Michel a été gravement intoxiqué au monoxyde de carbone. Son four fuyait depuis sa réparation trois jours plus tôt. 

"Heureusement Jérôme était là au bon moment."
—Michel Flamant, boulanger à Dole

Le boulanger sauvé par un sans-abri, reportage de Lila Lefevre
--'--
--'--

Un lien fort s'est créé

Aujourd'hui Jérôme Aucan, qui a passé 17 ans à la rue, travaille aux côtés du boulanger. Michel Flamant le forme pour qu'une fois au point " il reprenne l'affaire ".

"J'avais beoisn de quelqu'un, ça tombe bien, je lui ai fait un contrat à mi-temps et je le forme à la boulangerie",  raconte   Michel qui espère bientôt partir à la retraite et profiter de son camping-car sur les routes. Il voit en Jérôme un successeur idéal et ne lui demandera qu'un euro symbolique pour la reprise du commerce. 

Vous êtes à nouveau en ligne