Homophobie dans le foot : les propos de Noël Le Graët déclenchent la polémique

FRANCE 2

Le président de la Fédération française de football a indiqué qu'il souhaite l'arrêt des matchs en cas d'insultes racistes, mais pas en cas de propos homophobes.

Le patron du football français, Noël Le Graët, a pris position concernant l'arrêt des matchs de football en cas de propos homophobes dans les stades. Le président de la Fédération française a estimé qu'il ne fallait pas interrompre les rencontres, déclenchant la désapprobation de la ministre des Sports. "L'arrêt des matchs ne m'intéresse pas. J'arrêterai un match pour des cris racistes, ça c'est clair", a ainsi affirmé Noël Le Graët mardi 10 septembre.

"L'homophobie, le racisme, c'est les mêmes combats"

L'interview a fait polémique, et est devenue politique. "Je me suis dit : 'On n'est qu'au début du chemin'. Si les dirigeants du football français, le plus grand des dirigeants, le président de la fédération est capable de dire une chose pareille, alors le travail ne fait que commencer", a cinglé Roxana Maracineanu, la ministre de tutelle. "L'homophobie, le racisme, c'est les mêmes combats", précise Olivier Rouyer, ancien footballeur et à ce jour unique footballeur à avoir révélé son homosexualité.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne