VIDEO. "Ligue du LOL" : "J'ai trouvé ça absolument honteux", réagit Laurent Joffrin, directeur de la publication de "Libération"

Le directeur de la publication de Libération a pris la décision de suspendre à titre conservatoire deux de ses journalistes impliqués dans cette affaire de cyberharcèlement.

"Il a fallu réagir et vite", a expliqué Laurent Joffrin sur le plateau de franceinfo, lundi 11 février. Le directeur de la publication de Libération est revenu sur son choix de suspendre deux journalistes de sa rédaction impliquée dans la "Ligue du LOL". Le journaliste est revenu sur les raisons de cette décision : "Ma lecture des tweets et des témoignages des victimes de ce cyberharcèlement qui m'ont révoltés. J'ai trouvé ça absolument honteux. J'ignorais tout de l'existence de cette 'Ligue du LOL'."

"J'ai pris cette mesure qui est conversatoire, parce que je n'ai pas l'intention de sanctionner quiconque avant d'avoir des preuves, un dossier et de savoir quel est degré d'implication des deux journalistes de Libération", ajoute Laurent Joffrin. Il revient aussi sur la défense de ses deux journalistes : "Les entreprises de harcèlement qui ont choqué tout le monde, ils disent 'c'est pas nous, on n'a pas fait ça, etc.'"

Libération consacre par ailleurs sa Une de mardi à la "Ligue du LOL" et revient sur cette affaire quatre pages. "On se sent meurtris, mais on ignorait jusqu'à l'existence de la chose. Mais bon, on affronte et on va expliquer ça en détail", assure le directeur de la publication du journal.

Vous êtes à nouveau en ligne