VIDEO. "On n'a pas la vie qu'on devrait avoir, tout est faussé" : victimes présumées d'un pédophile au club de sport, ils témoignent trente ans plus tard

ENVOYÉ SPÉCIAL / FRANCE 2

Clément et Georges ont grandi sur des patins de hockey sur glace. Aujourd'hui adultes, ils décrivent une vie gâchée par les abus sexuels qu'ils disent avoir subis de la part du manager du club. Pour un reportage d'"Envoyé spécial" sur un sujet tabou, la pédophilie en milieu sportif, la journaliste Alice Gauvin a recueilli leur témoignage.

Clément a 35 ans, Georges 39. Tous deux ont grandi sur des patins de hockey sur glace à Rouen, en Normandie. Aujourd'hui, avec trois autres anciens joueurs, il accusent de viols et d'agressions sexuelles le manager de leur club d'alors. Pour un reportage d'"Envoyé spécial" sur un sujet tabou, la pédophilie en milieu sportif, la journaliste Alice Gauvin a recueilli leur témoignage.

Les parents de Clément faisaient entièrement confiance au manager et lui laissaient souvent garder leur fils le soir, après l'entraînement. "Quand j'avais 6 ans, c'était déjà commencé, raconte-t-il aujourd'hui. Ma vie, elle a pas démarré. J'avais un mec qui, une nuit sur cinq, rentrait dans ma chambre, et les autres nuits de la semaine, ça m'empêchait de dormir." Pour trouver le sommeil, Clément a commencé à boire dès l'âge de 12 ans.

Déréglés par un sentiment d'anxiété continuel

Pour Georges aussi, le cauchemar a commencé alors qu'il avait 6 ans. Comment grandir après ? Problèmes de santé dus à la consommation d'alcool, échecs professionnels à répétition… "moi, je n'ai rien construit", constate Clément. Tous deux décrivent les ravages de ce secret qui les ronge en permanence : "une petite bête qui gratte et qui [les] dérègle", "un déclic à n'importe quel moment de la journée", qui serre la poitrine et provoque un sentiment d'anxiété continuel.

"Notre vie, elle est changée, après des actes comme ça, dit Georges. On n'a pas la vie qu'on devrait avoir. Tout est faussé." C'est pour retrouver "ne serait-ce que l'envie de vivre" qu'ils ont décidé de porter plainte, presque trente ans après les faits.

Extrait de "Silence dans les vestiaires", un reportage à voir dans "Envoyé spécial" le 7 juin 2018.

Vous êtes à nouveau en ligne