VIDEO. Le sexisme expliqué aux enfants

FRANCETV EDUCATION

Grâce à francetv éducation, et à l'occasion de la Journée internationale des femmes, le 8 mars, franceinfo explique aux plus jeunes ce qu'est le sexisme.

Affaire Weinstein, harcèlement au travail, inégalités salariales… C'est un fait, la parole autour des discriminations se libère. En fait, tous ces délits n'existent qu'au travers d'une notion : le sexisme. Grâce à francetv éducation, et à l'occasion de la Journée internationale des femmes, le 8 mars, franceinfo explique aux plus jeunes de quoi il s'agit.

Le sexisme, c'est une attitude ou une idéologie discriminatoire basée sur le sexe. Le terme est apparu dans les années 1960, lors de la deuxième vague féministe. Bien souvent, le sexisme est la conséquence de l'intégration des stéréotypes de genre. Par exemple, les femmes dégageraient une attirance naturelle, seraient plus sensibles, plus douces et délicates que les hommes, quand ces messieurs seraient plus rationnels, plus courageux, plus forts et impulsifs...

Dans les publicités, au travail...

Une illustration concrète ? Toutes ces publicités dans lesquelles, pour vendre un parfum ou un yaourt, sont mises en scène des femmes dénudées aux postures lascives, ou encore des hommes à l'attitude virile et dominatrice, enfermant chacun des sexes dans un rôle imposé et bien ancré dans l'imaginaire collectif.

Mais le sexisme ne s'arrête malheureusement pas aux publicités. Celles-ci ne sont que le miroir d'injustices plus profondes. Car oui, le sexisme amène avec lui son lot de clichés et d'inégalités. Selon une étude réalisée par l'association IMS-Entreprendre pour la Cité auprès de 1 200 managers, les femmes auraient, paraît-il, naturellement plus d'empathie, et les hommes plus de charisme. Ceci expliquerait que les hommes soient bien souvent des "leaders", des chefs d'équipe... et que les femmes se retrouvent cantonnées au rôle d'assistantes.

Et les chiffres parlent d'eux-mêmes : en 2015, dans les entreprises qui comptaient plus de 1 000 salariés, la part de femmes dirigeantes n'était que de 7,5%, contre 92,5% d'hommes. Pourtant, les filles réussissent globalement mieux que les garçons à l'école et sont plus diplômées. En politique non plus, les femmes ne sont pas épargnées : seulement 16% des maires sont des femmes, et elles ne sont que 38,8% à l'Assemblée nationale.

Quand le sexisme vire à l'agression ou au harcèlement sexuel

Parfois, le sexisme a d'autres conséquences. Physiques cette fois. Le scandale de l'affaire Weinstein a libéré la parole de nombreuses victimes d'agressions sexuelles. Car des représentations terriblement ancrées dans la tête de certains hommes les mènent à considérer les femmes comme l'objet de désirs, de convoitises. Confortés par leur supériorité hiérarchique, certains n'hésitent pas à solliciter leur collaboratrice de manière abusive, au travers de paroles ou de gestes, dans le but d'obtenir une faveur sexuelle. Cela s'appelle du harcèlement sexuel. 

Le sexisme, terreau de nos sociétés patriarcales, n'est en fait rien d'autre qu'un monstre à plusieurs têtes. Coupez-en une, une autre repoussera ailleurs. La meilleure arme de cette bataille contre le sexisme – qui est loin d'être terminée –  reste l'éducation et ce, dès le plus jeune âge.

Vous êtes à nouveau en ligne