Une publicité Pathé Gaumont est accusée d'encourager le harcèlement, le groupe se défend

Une salle de cinéma à Conflans-Sainte-Honorine (Yvelines), le 16 décembre 2010.
Une salle de cinéma à Conflans-Sainte-Honorine (Yvelines), le 16 décembre 2010. (NICOLAS THIBAUT / PHOTONONSTOP)

Dans le clip, qui se déroule dans une salle de cinéma, un homme tente de séduire une femme par des regards insistants et en se permettant de la suivre dans les couloirs. Devant les accusations de mise en valeur du harcèlement, Pathé Gaumont répond à "20 Minutes" : "On ne s’attendait pas à cette réaction."

Une publicité pour les cinémas Pathé Gaumont est au cœur d'une polémique sur les réseaux sociaux. Dévoilée vendredi 21 septembre, la vidéo montre un jeune homme qui suit une femme à plusieurs reprises dans des salles obscures. Au début, la fille semble mal à l'aise, mais, après plusieurs tentatives d'approche du garçon, elle finit par lui laisser une place à côté d'elle.

Plusieurs personnes ont rapidement dénoncé la mise en valeur d'une forme de harcèlement"Le fameux 'Stalkez-la, c'est romantique en fait. Insistez bien comme il faut et elle finira par vous inviter au bout d'un moment'", s'agace le compte Twitter Paye Ta Shnek. Il ajoute que le timing est mal choisi après les nombreuses révélations qui ont suivi l'affaire Weinstein.

"Arrêtez de véhiculer une image romantique de la femme harcelée, c'est insupportable", demande une autre internaute, Tigger Lilly, sur Twitter. "Les regards insistants dans une salle de cinéma ou le mec qui se met tout à côté de toi, j'ai déjà expérimenté et c'est pas romantique et ça fait peur", témoigne aussi Lady Capulet.

Interrogé par 20 Minutes, Pathé Gaumont a fini par répondre en se disant surpris par cette polémique : "On ne s’attendait pas à cette réaction. Nous voulions mettre en avant notre amour pour le cinéma et montrer qu’une belle histoire d’amour peut se produire comme on peut en voir sur grand écran." Pour le groupe, il n'est d'ailleurs pas question de retirer le clip. "Nous avons eu de très bons échos d’énormément de gens dans les salles."

Vous êtes à nouveau en ligne