Marche contre les violences faites aux femmes, "une prise de conscience plus globale"

FRANCE 2

Plusieurs dizaines de milliers de personnes ont répondu à l'appel du collectif Nous Toutes, et des rassemblements ont eu lieu dans toute la France, samedi 24 novembre, contre les violences faites aux femmes.

Des rassemblements ont eu lieu dans toute la France, samedi 24 novembre, pour lutter contre les violences faites aux femmes. À Paris, rencontre avec des manifestantes, qui ont répondu à l'appel du collectif Nous Toutes. "Je me battrai toute ma vie contre les violences faites aux femmes", explique une des participantes du rassemblement. "Chaque jour, il y a 254 femmes qui sont violées ou agressées sexuellement", précise une autre femme venue marcher. "On veut que cela cesse, on en a ras le bol", ajoute-t-elle.

"En jupe, je ne suis pas une pute"

"Que ce soit dans le métro, que ce soit dans la rue, sans arrêt on vient nous parler et on nous parle de manière irrespectueuse", dénonce une jeune participante. Contrairement au gilet jaune, la couleur violette du collectif Nous Toutes fleurit au milieu des banderoles. On peut lire, entre autres, sur les nombreux panneaux, "En jupe, je ne suis pas une pute". "Je pense que les mouvements #MeToo et tout un ensemble de discussions qu'il y a eu sur les réseaux sociaux ont quand même amené une prise de conscience un peu plus globale", résume une autre manifestante.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne