Le nombre de plaintes pour viols et agressions sexuelles en "forte hausse" en 2018, selon le ministère de l'Intérieur

Une femme avec une pancarte \"halte au viol\", à Paris, le 29 septembre 2018.
Une femme avec une pancarte "halte au viol", à Paris, le 29 septembre 2018. (ZAKARIA ABDELKAFI / AFP)

Dans le détail, les plaintes pour viols ont augmenté de près de 17% et celles pour agressions sexuelles ont bondi d'environ 20%.

Le nombre de plaintes pour viols et agressions sexuelles enregistrées par les forces de l'ordre est en "forte hausse" en 2018, selon des données statistiques du ministère de l'Intérieur, publiées jeudi 31 janvier 2019. Dans le détail, les plaintes pour viols ont augmenté de près de 17% et celles pour agressions sexuelles ont bondi d'environ 20%, a rapporté le service statistique ministériel de la sécurité intérieure (SSMSI) dans son bilan annuel.

Le service du ministère de l'Intérieur met notamment en avant le "contexte de libération de la parole et de prise de conscience collective des violences faites aux femmes né de l'affaire Weinstein qui a éclaté en octobre 2017 et du mouvement #MeToo qui s'en est suivi".

"La hausse des signalements des victimes de violences sexuelles dans les services de police et de gendarmerie devrait se poursuivre à partir de décembre 2018 avec la mise en place par le Ministère de l’Intérieur du portail de signalement des violences sexuelles et sexistes le 27 novembre 2018", précise le service, dans son rapport.

Vous êtes à nouveau en ligne