L'entraîneur d'athlétisme Giscard Samba a été placé en garde à vue

Giscard Samba, dans un reportage de France 3.
Giscard Samba, dans un reportage de France 3. (FRANCE TELEVISIONS)

L'entraîneur est visé par une enquête pour viol, agression sexuelle et harcèlement sexuel après la plainte d'une athlète.

L'entraîneur d'athlétisme Giscard Samba, qui fait l'objet d'une enquête pour viol, agression sexuelle et harcèlement sexuel envers une athlète, a été placé en garde à vue mercredi 27 juin dans le Val-de-Marne, a appris franceinfo de source judiciaire, confirmant une information d'Europe 1.

Sa garde à vue a commencé à 9h50 mercredi matin dans les locaux de la police judiciaire du Val-de-Marne. L’enquête avait été ouverte par le parquet de Créteil en mars 2018. Giscard Samba est accusé de viol par une de ses anciennes athlètes en janvier 2017 lors d'un stage en équipe de France. Une plainte a été déposée en juin 2017. 

"Mon client est actuellement entendu par la police judiciaire, conformément au souhait qu’il a formulé depuis les attaques qu’il a subies dans la presse, a précisé Adil Sahban, avocat de Giscard Samba. Il a attendu cette convocation avec impatience afin de pouvoir présenter les très nombreuses preuves matérielles dont il dispose, et qui s’ajoutent à plusieurs dizaines de témoignages l’innocentant."

"Comportement inadapté"

Le 6 juin dernier, Samba avait été suspendu six mois par la Fédération française d’athlétisme. Accusé par d'autres d'athlètes de comportement déplacé, il avait été suspendu par son club, l'US Créteil, à titre conservatoire. La FFA précise que la sanction ne concerne pas directement ces accusations de viol, mais qu'elle s'est basée sur "le comportement inadapté de Giscard Samba à l'égard de la plaignante".

Adil Sahban, avocat de Giscard Samba, estime que son client "n'est pas traité comme un justiciable comme les autres". Les accusations contre Giscard Samba sont, selon lui, "manifestement mensongères et délirantes". 

FRANCE 3

Vous êtes à nouveau en ligne