"Ils sont allés jusqu'à se rendre sur mon lieu de travail" : la youtubeuse Florence Porcel raconte comment "La Ligue du LOL" l'a "traumatisée"

La Youtubeuse Florence Porcel a affirmé, sur Twitter, avoir été harcelée pendant plusieurs années par la \"Ligue du LOL\", dont l\'existence a été médiatisée par \"Libération\", le 8 février 2019
La Youtubeuse Florence Porcel a affirmé, sur Twitter, avoir été harcelée pendant plusieurs années par la "Ligue du LOL", dont l'existence a été médiatisée par "Libération", le 8 février 2019 (FLORENCE PORCEL / TWITTER)

La vulgarisatrice scientifique explique avoir été notamment victime d'un canular téléphonique, dont un enregistrement était toujours disponible sur internet il y a peu. David Doucet, membre de "La Ligue du LOL" et rédacteur en chef du site web des "Inrocks", a reconnu en être l'auteur.

"Ils étaient plusieurs à s'en prendre à moi avec de faux comptes Twitter, très régulièrement et de façon malfaisante, souffle Florence Porcel. C'était hyper angoissant."  La youtubeuse et vulgarisatrice scientifique a pris la parole pour dénoncer publiquement le harcèlement qu'elle a subi de la part de membres de "La Ligue du LOL". L'existence de ce groupe Facebook, composé essentiellement d'hommes journalistes ou blogueurs, a été médiatisée par un article de Libération, vendredi 8 février.

On est trop nombreuses à avoir souffert, il fallait que ça se sache.Florence Porcelà franceinfo

Plusieurs internautes – très majoritairement des femmes – accusent certains de les avoir ciblés entre la fin des années 2000 et le début des années 2010 à coup d'insultes, de photomontages dégradants ou de campagnes de harcèlement coordonnées. 

Pour Florence Porcel, "tout a commencé en 2010". J'étais assez présente sur les réseaux sociaux à l'époque et ils ont décidé de s'en prendre à moi, je ne sais pas trop pourquoi, affirme-t-elle aujourd'hui à franceinfo. J'ai eu le droit à un photomontage pornographique très dégradant. C'était leur méthode."

Victime d'un canular téléphonique

A l'époque, Florence Porcel est fraîchement diplomée d'une école de journalisme et travaille depuis deux ans pour une émission de télévision. "Ils sont même allés jusqu'à se rendre sur mon lieu de travail. Ils étaient cinq et m'ont entourée physiquement, affirme-t-elle. C'était extrêmement intimidant. Ça m'a traumatisée." 

Dans son témoignage sur les réseaux sociaux, Florence Porcel évoque également un canular téléphonique dont elle a été victime. A l'époque, elle reçoit un coup de fil d'un homme se faisant passer pour le rédacteur en chef d'une émission de télévision souhaitant la recruter. Au bout du fil, c'est en réalité le journaliste David Doucet, membre de "La Ligue du LOL", aujourd'hui rédacteur en chef du site web du magazine Les Inrocks.

Quand l'enregistrement a été rendu public, j'ai pleuré pendant trois jours, de honte, d'humiliation et de peur. (...) J'avais peur de sortir de chez moi. J'ai frôlé la dépression les mois qui ont suivi.Florence Porcelsur Twitter

Disponible sur internet pendant des années, l'enregistrement de l'échange téléphonique a été supprimé, samedi 9 février, quelques heures après que Florence Porcel a dénoncé ces faits sur Twitter. Le journaliste David Doucet a reconnu être l'auteur du canular. "Cette libération de la parole m'a surtout fait prendre conscience que je comptais parmi les bourreaux. Durant cette période, j'ai en effet réalisé deux canulars téléphoniques dont celui raconté courageusement par Florence Porcel", écrit-il sur Twitter. Il affirme cependant n'avoir "jamais réalisé de photomontages" ou "pratiqué de raids" et "lu avec effroi" le témoignage d'autres internautes qui accusent "La Ligue du LOL".

Des faits prescrits

"Régulièrement, comme je savais qui était derrière [ce canular], j'ai pensé à porter plainte, écrit Florence Porcel sur Twitter. Mais je ne l'ai pas fait, ça me semblait une montagne trop grande et je n'étais pas assez solide pour supporter le harcèlement en ligne qui ne manquerait pas d'aller avec." Aujourd'hui, il est trop tard : en matière de harcèlement, la loi prévoit un délai de six ans avant que les faits soient prescrits.

Un "regret" pour la vulgarisatrice scientifique. "Ces délais sont absurdes, car ils protègent les harceleurs et sonnent comme une double peine pour les victimes." Sur Twitter, la youtubeuse a interpellé la secrétaire d'Etat à l'Egalité entre les femmes et les hommes à ce sujet. Marlène Schiappa lui a apporté son soutien et a assuré qu'elle allait solliciter la garde des Sceaux pour "étudier l’allongement des délais de prescription" en matière de cyberharcèlement. 

Depuis la médiatisation de "La Ligue du LOL", Florence Porcel a échangé en privé avec David Doucet, qui lui a présenté ses excuses. Sur Twitter, elle a raconté s'être, à la lecture de son premier message, "figée l'espace de quelques secondes, incapable de bouger ni même de respirer, et il m'a fallu ensuite une vingtaine de minutes avant de reprendre un rythme cardiaque normal et d'arrêter le tremblement de mes mains". Signe que toutes ces années plus tard, "le traumatisme est encore bien présent".

"Je l'ai remercié, mais je lui ai expliqué que ce n'était pas suffisant, explique Florence Porcel à franceinfo. Le préjudice de ces actes a été trop important pour tourner la page de la sorte sans qu'il y ait un geste fort de sa part." Elle réclame aujourd'hui que le journaliste démissionne de son poste de rédacteur en chef. "Parmi ces hommes, nombreux occupent aujourd'hui des postes à responsabilités", explique Florence Porcel. S'il n'y a pas de conséquences concrètes aujourd'hui, cela envoie un terrible message aux victimes et montre surtout aux harceleurs qu'ils peuvent continuer d'agir dans une totale impunité." 

Vous êtes à nouveau en ligne