Espagne : "La Meute" finalement condamnée pour viol par la Cour suprême

FRANCE 2

Cinq hommes qui se surnommaient eux-mêmes "La Meute" et qui avaient violé une jeune femme en 2016 à Pampelune viennent d'être condamnés pour viol. L'épilogue d'une affaire judiciaire qui a ému l'Espagne.

Devant la Cour suprême de Madrid (Espagne), la satisfaction était de mise vendredi 21 juin pour les collectifs de femmes. Les magistrats viennent de leur donner raison, en condamnant les cinq hommes de "La Meute" pour viol, après trois ans de polémique.

Le 7 juillet 2016, pendant les fêtes de Pampelune, cinq hommes, de 27 à 29 ans, imposent des rapports des rapports sexuels à une jeune fille de 18 ans, en état d'ivresse. Ils se surnomment "La Meute" et s'en vantent sur les réseaux sociaux. Leurs visages font la Une de tous les médias.

Une peine alourdie

Contre toute attente, les juges estiment qu'il y a eu agression, mais pas viol. Les cinq prévenus sont remis en liberté provisoire après deux ans d'incarcération. Ils sortent de prison sous le regard ulcéré des mouvements féministes et de milliers d'Espagnols.

Le débat sur le consentement sexuel secoue le pays depuis trois ans. Hier, les magistrats de la Cour suprême ont finalement reconnu les faits de viol. En première instance, les cinq hommes avaient été condamnés à 9 ans de prison, leur peine a été alourdie à 15 ans.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne