Charente-Maritime : un médecin anesthésiste jugé en juillet pour visionnage d'images pédopornographiques

Vue de l\'hôpital de Jonzac (Charente-Maritime), en février 2020.
Vue de l'hôpital de Jonzac (Charente-Maritime), en février 2020. (GEORGES GOBET / AFP)

Cet anesthésiste était en poste dans le même hôpital de Jonzac que Joël Le Scouarnec, un chirurgien qui doit être jugé pour agressions sexuelles et viols sur mineurs.

Un médecin anesthésiste sera jugé le 9 juillet au tribunal correctionnel de Saintes (Charente-Maritime), pour visionnage d'images pédopornographiques, a appris franceinfo auprès d'une source judiciaire jeudi 11 juin. Ce médecin a déjà été jugé une première fois et condamné à trois mois de prison avec sursis en 2008 pour détention et diffusion d'images pédopornographiques.

En 2020, alors que la Cellule investigation de Radio France enquêtait sur Joël Le Scouarnec, un chirurgien en poste dans le même hôpital à Jonzac devant être jugé pour agressions sexuelles et viols sur mineurs, elle a eu connaissance d'une audition du médecin anesthésiste par les gendarmes en 2017, dans laquelle il avoue continuer à regarder des images pédopornographiques. franceinfo, avec la Cellule investigation de Radio France, révélait alors qu'une enquête préliminaire était ouverte contre lui par le parquet de Saintes pour visionnage d'images pédopornographiques "à titre privé".

Après ces révélations, le médecin anesthésiste a été suspendu par l'hôpital de Jonzac, qui assure qu'il n'avait pas connaissance de sa première condamnation en 2008. Par ailleurs, l'Ordre des médecins a déposé plainte contre lui en interne à titre conservatoire.

Vous êtes à nouveau en ligne