Agression sexuelle en Nouvelle-Calédonie : la justice accusée de complaisance à l'égard d'un ambassadeur

France 3

L'ex-ambassadeur de France au Vanuatu a été démis de ses fonctions alors qu’une plainte à son encontre pour agression sexuelle en Nouvelle-Calédonie a été classée sans suite.

Le collectif Femmes en colère juge la décision du procureur de la République de Nouméa (Nouvelle-Calédonie) inacceptable dans l'affaire Linossier contre Judes. En février, Chérifa Linossier a porté plainte contre l'ambassadeur de France au Vanuatu pour agression sexuelle . À l'issue de l'enquête, le procureur a considéré qu'il y avait bien eu agression, mais avait classé l'affaire sans suite au motif notamment que l'ambassadeur avait déjà été sanctionné administrativement.

Une décision "intolérable"

"C'est intolérable", dénonce Fara Caillard, la porte-parole du collectif. Même incompréhension de la part de Chérifa Linossier et de son avocat, qui s'interrogent davantage sur les conséquences de cette décision que ses causes. Une émotion entendue par le procureur qui les a reçus lundi 15 juillet. Il réfute tout traitement de faveur lié à la fonction de Robby Judes. Chérifa Linosier peut maintenant porter plainte devant le tribunal correctionnel ou demander la révision de cette décision. Elle et son avocat se laissent le temps de la réflexion.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne