Affaire Le Scouarnec : le procès pour viols sur mineures reprendra lundi 30 novembre

France 3

Le procès de l'ex-chirurgien Joël Le Scouarnec, interrompu en raison du confinement, doit reprendre lundi 30 novembre. Il sera jugé pour viols et agressions sexuelles sur quatre mineures.

Joël Le Scouarnec, dont le procès doit reprendre lundi 30 novembre, est au cœur d'une affaire de pédophilie avec plus de 300 victimes potentielles. L'affaire débute en 2017 à Jonzac (Charente-Maritime) lorsqu'une fillette de 6 ans brise le silence. Elle raconte à ses parents avoir été abusée par son voisin, Joël Le Scouarnec. La famille porte plainte. Au domicile de l'accusé, les enquêteurs découvrent des poupées, des milliers d'images pédopornographiques et surtout des écrits qui vont faire basculer l'affaire.

Il avait déjà été condamné en 2005

Dans un journal intime, l'ancien chirurgien énumère les sévices commis sur de jeunes patients, parfois dans le huis-clos de leur chambre d'hôpital. Plus de 200 noms y ont été recensés. "J'avais la douleur de l'opération et je ne me suis pas méfiée de cette douleur. Je n'avais aucune connaissance de la sexualité à l'âge de 10 ans", raconte une victime présumée. Interpellé en 2017, Joël Le Scouarnec reconnaît des attouchements sexuels mais nie tout viol. En 2005 déjà, l'ancien chirurgien avait été condamné à quatre mois de prison avec sursis pour détention d'images pédopornographiques, mais il avait continué d'exercer.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne