Verdun : qui sont les soldats inconnus oubliés ?

FRANCE 3

À la veille des 100 ans de la bataille de Verdun, une équipe de France 3 s'est plongée dans les coulisses de l'Histoire.

Alors que les 100 ans de la bataille de Verdun seront célébrés ce vendredi 19 février, une équipe de France 3 s'est intéressée au soldat inconnu. Comment a-t-il été choisi? Pour remonter le temps, c'est à la citadelle souterraine de Verdun qu'il faut se rendre, emprunter le petit train qui arpente ces sombres galeries, et ainsi se replonger dans l'histoire. Une histoire que Georges Gréco et Maurice Michelet connaissent par coeur. Le soldat inconnu fut choisi dans une crypte parmi huit corps, prélevés sur les principaux champs de bataille, au cours d'une cérémonie très solennelle. "André Maginot, ministre de la guerre, à l'époque en 1920, a présidé la cérémonie du choix du soldat inconnu. Et c'est le soldat Auguste Thin qui a été désigné pour choisir le soldat inconnu", raconte Georges Gréco de l'association "On ne passe pas".

Le choix du soldat inconnu

En 1965, Auguste Thin racontait de façon plutôt théâtrale comment il avait assumé cette lourde charge : "J'ai déposé mon bouquet sur le 6e cercueil. J'ai pensé à additionner les chiffres de mon régiment, le 132". Pendant que l'élu était acheminé vers son glorieux destin sous l'Arc de triomphe, les sept autres corps recalés pour l'éternité "sont restés à Verdun (...) et ont été enterrés dans la nécropole du Faubourg-Pavé", explique Maurice Michelet. Les associations s'efforcent à entretenir leur souvenir. Depuis fin 2014, comme à l'Arc de triomphe, une flamme brûle désormais pour les sept autres soldats inconnus.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne