Bataille de Verdun : 130 000 corps de soldats de la Grande Guerre toujours sans identité

France 2

Cent deux ans jour pour jour après le début de la bataille de Verdun, Alexia Mayer évoque tous ces soldats restés sans sépulture dans l’ossuaire de Douaumont (Meuse).

À l’occasion des 102 ans du début de la bataille de Verdun (Meuse), la journaliste Alexia Mayer revient sur les milliers de morts enterrés dans la terre de cette zone de combats. “Ils sont 130 000 Français et Allemands sans identité enterrés dans l’ossuaire de Douaumont. Le chiffre est impressionnant, mais il faut savoir que la bataille de Verdun a fait 300 000 morts français et allemands. Soit 1000 par jour, car la bataille va durer 300 jours. Plus de la moitié des décès sont enregistrés côté français”, ajoute-t-elle.

Terre impropre à l’agriculture

Autre chiffre : celui des tirs d’obus. “50 millions d’obus ont été tirés, on imagine bien cette quantité de terre retournée qui a enfoui le corps des soldats. Et la Grande Guerre va laisser en France trois millions d’hectares de terre impropres à l’agriculture à cause de ces obus et de ces corps qui jonchent les sous-sols.” Et quid des soldats jamais retrouvés ? “On estime que les corps de 80 000 soldats n’ont jamais été retrouvés, jamais remis aux familles. De nombreux champs sont restés tels quels et la terre livre chaque année les restes de soldats disparus”, conclut la journaliste.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne