VIDEO. Seine-Maritime : Elbeuf reconnaît les "omis", ces soldats oubliés de la Grande Guerre

FRANCE 3

Jusqu'à présent, de nombreux Poilus étaient relégués dans les oubliettes de l'Histoire. Ils ne figuraient sur aucune stèle commémorative. La ville d'Elbeuf (Seine-Maritime) a décidé de réparer cette injustice.

Il y a trois ans, Anita Lejeune ignorait jusqu'à l'existence de ce grand oncle mort au combat, pendant la Grande Guerre. Augustin Goëllner avait 35 ans, il était marié et chef cuisinier. Il vivait à Paris, après avoir passé sa jeunesse à Elbeuf (Seine-Maritime). Mais ni la grand-mère d'Anita ni personne dans sa famille n'évoquait jamais le souvenir d'Augustin. "Mes grand-parents avaient tellement souffert à la guerre, ils voulaient ne plus se souvenir, ne plus en parler", explique aujourd'hui la femme.

Les omis de l'administration française

Le corps d'Augustin Goëllner n'a jamais été retrouvé et son nom, jusqu'à présent, ne figurait sur aucune stèle commémorative. Patrick Pellerin, journaliste elbeuvien, s'est mis en tête d'exhumer tous ces oubliés de l'administration française. Ce passionné d'histoire locale explique qu'il a surtout été intéressé par la recherche sur la vie, l'état-civil et les passions de ces poilus morts au front : "Je voulais connaître leur parcours, savoir un peu qui ils étaient." 

En tout, 49 Elbeuviens ont ainsi retrouvé leur place dans la mémoire collective. Eux qui, en 1918, ne rentraient pas dans les critères de l'administration. Ces oubliés ont été commémorés dans la ville d'Elbeuf et portent désormais un nom : les "omis". "C'est le terme qui nous paraissait le plus approprié pour accompagner cette démarche et les réhabiliter", explique Djoudé Mérabet, maire de la ville. Ils seront célébrés le 11 novembre aux côtés de leurs frères d'armes. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne