Appel du 18 juin : Marine Le Pen indésirable sur l'Île de Sein

Marine le Pen doit se rendre sur l'Île de Sein, dans le Finistère, pour commémorer l'appel du 18 juin. Une visite qui fait des vagues, auprès des élus et habitants. Des actions de protestation sont prévues. 

C'est une visite dont les élus bretons se seraient bien passés. Marine Le Pen a prévu de se rendre jeudi, devant le monument érigé en hommage aux 128 résistants de l'Île-de-Sein, qui avaient rejoint en 1940, l'appel du général de Gaulle. Un épisode crucial de la seconde Guerre mondial, que la présidente du Rassemblement national, souhaite commémorer avec d'autres parlementaires de son groupe .

Des cérémonies perturbées

Des cérémonies perturbées
La venue de la dirigeante d'extrême droite provoque l'indignation du maire contraint de chambouler, les célébrations prévues. Deux cérémonies vont se tenir, presque en même temps. Une sur le continent sur la presqu'île de Crozon, l'autre sur l'Île de Sein, en comité restreint, à h. Les prefectures terrestres et maritimes l'ont avancé d'une heure, pour que la présidente du rassemblement national (RN) n'y participe pas. " Qu’il y ait une gerbe Front National sur le monument de la résistance, n’est pas du tout le bienvenue, Madame Le Pen s’impose, elle veut récupérer les valeurs de la résistance, elle nous vole un peu notre fête " regretter, le maire sans étiquette, de l'île-de-sein, Didier Fouquet.

Tollé également du côté des habitants. Certains d'entre eux, veulent organiser une journée "île morte" pour montrer leur mécontentement. Une manifestation devrait avoir lieu aux abords de l'embarcadère d'Audierne, organisé par la fédération du PCF du Finistère.

Marine Le Pen maintient son déplacement 

Malgré ces appels à manifester, le Rassemblement national, n'a pas annulé  son déplacement sur l’île de Sein, ce jeudi. Le président du groupe RN en Bretagne dénonce une volte-face antirépublicaine." Nous sommes choqués, par autant de sectarisme de la part de ceux qui n'ont que la tolérance et la république dans la bouche. Nous, nous n'empêchons personne de commémorer, quoi que ce soit "

L’annulation des cérémonies officielles du 18 juin sur l’Île-de-Sein par le préfet du Finistère et le préfet Maritime est une décision incompréhensible !

Mon communiqué : pic .twitter.com/XyzSn0 IE As — Gilles Pennelle

Vous êtes à nouveau en ligne