Première Guerre mondiale : "Il n'a jamais été question de rendre hommage au maréchal Pétain", selon Élisabeth Borne

Voir la vidéo
FRANCE 2

Sur le plateau des "4 Vérités", jeudi 8 novembre, la ministre des Transports tente d'éteindre la polémique provoquée par Emmanuel Macron, qui a assuré que Philippe Pétain avait été "un grand soldat".

Le président de la République a déclenché un tir de barrage en rappelant que le maréchal Pétain avait été un "grand soldat" durant la Première Guerre mondiale. Une "polémique un peu incroyable", cingle Élisabeth Borne sur le plateau des "4 Vérités" jeudi 8 novembre. La ministre des Transports assure en effet qu'"il n'a jamais été question de rendre hommage au maréchal Pétain". Une cérémonie prévue samedi 10 novembre aux Invalides, à Paris, doit en effet honorer la mémoire de six maréchaux dans le cadre du centenaire de l'Armistice de 1918, et non uniquement celle de Philippe Pétain.

"Ne faisons pas dire au président ce qu'il n'a pas dit"

Condamné à mort avant d'être gracié par le général de Gaulle, le maréchal Pétain a été frappé d'indignité nationale. Évoquer un tel homme est-il opportun ? "C'est important de se rappeler son histoire, de se rappeler d'où l'on vient et de se rappeler de l'importance de la paix", réagit la ministre. Mais "ne faisons pas dire au président de la République ce qu'il n'a pas dit", poursuit-elle. Emmanuel Macron a déclaré "très clairement" que le maréchal Pétain a emmené la France dans "une voie néfaste".

Interrogée sur la hausse du prix des carburants, Élisabeth Borne assure qu'elle résulte en grande partie de la flambée des prix du pétrole. "J'entends beaucoup de mauvaise foi de la part de ceux qui voudraient laisser croire que ce sont les hausses de fiscalité qui expliquent ces difficultés", explique-t-elle. Le gouvernement souhaite simplement "aider les Français à ne plus dépendre du pétrole".

Vous êtes à nouveau en ligne