Centenaire du 11-Novembre : Auguste Renault, dernier poilu mort au combat

France 2

Le Breton est décédé seulement deux minutes avant la signature du cessez-le-feu du 11 novembre 1918.

Il s'appelait Auguste Renault. L'homme est mort les armes à la main dans les Ardennes belges, seulement deux minutes avant le cessez-le-feu le 11 novembre 1918. Son sacrifice n'aurait pas été connu sans le travail de lycéens belges et d'une association bretonne. Mais pas question pour eux de contester le statut d'Augustin Trébuchon, reconnu pour être le dernier poilu mort au combat. Il s'agit, selon eux, de rétablir une vérité et souligner le lourd tribut supporté par tant de familles meurtries.

Rendre hommage à tous les sacrifiés du conflit

"Il y a eu 128 jeunes qui ont été appelés pour aller à la guerre et il y en a 35 qui sont morts au combat. C'est quand même énorme pour une petite commune", explique à France 2 Joël Lucienne, maire de Saint-Trimoël (Côtes-d'Armor), ville d'origine d'Auguste Renault. L'association bretonne souhaite unir dans un même hommage tous les sacrifiés du conflit.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne