14-18 : les villages de France marqués par la Grande Guerre

FRANCE 2

Dimanche 11 novembre au matin, toute la France était au diapason, des hommages étaient organisés sur tout le territoire. Il y a cent ans, à 11 heures, les armes se sont tues sur le champ de bataille. Pour commémorer cet événement, les cloches ont sonné symboliquement pendant 11 minutes. 

Le onzième jour du onzième mois à 11 heures. À Montpellier (Hérault), les cloches de la cathédrale Saint-Pierre ont résonné comme il y a cent ans. Les passants se figent dans le recueillement pour rappeler la joie du cessez-le-feu et la tristesse du deuil. "Je pense aux jeunes qui n'ont rien connu de leur vie, qui sont morts à 18 ans, à 20 ans. Ils n'ont pas vécu", raconte un homme. Pour les fidèles du dimanche, c'est aussi un moment de communion nationale.

Les carillons de 2018 font écho à ceux de 1918

De Rouen (Seine-Maritime) à Strasbourg (Bas-Rhin), les timbres sont différents, mais pendant 11 minutes, les cloches sont sonnées au diapason de l'histoire de France. Dans les 36 000 communes du pays, les carillons de 2018 ont fait écho à ceux de 1918. Et les carillonneurs s'en sont donné à cœur joie. Ces concerts au sommet des églises rappellent à toutes les générations que cent ans après, chaque village de France reste marqué par la Grande Guerre.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne